Discussion

Rafraichir

Archives

En ligne
1 Visiteur, 0 Membre, 0 Modérateur, 0 Administrateur En ligne.

Total : 1
Statistiques

6 membres inscrits

Dernier membre:
Walter Christie

Plus de stats

 

Mémoire et devoir



  

Vous êtes passionnés par la Grande guerre ou de la seconde guerre mondiale ?

Alors soyez les bienvenues, ce site à pour but de référencer gratuitement les sites web parlant des conflits qui ont eu lieu au début et milieu du XXe siècle. Que se soit musée, monument, Asbl, Association, Club, Commémoration, militaria, faites des annonces gratuitement et en référencement gratuit pour votre site web!



Dates Le: 01/02/14 | Auteur Auteur: hight_tower




Dans quelques mois, le Manche et le Calvados commémoreront le 70e anniversaire du Débarquement en juin 2014.

Pour l'occasion, la société française N3D LAND FILMS propulsée par Pascal Vuong dévoilera le film D-Day : Normandie 1944.

Ce film d'une durée de 40 minutes, retrace l'épopée des milliers d'hommes venus des pays alliés donnant leur vie pour que la France et plus largement l'Europe se libèrent du joug nazi et retrouvent la paix et la démocratie.



D-Day : Normandie 1944 sortira en juin 2014, simultanément en France (Paris La Géode, Caen) et dans le monde entier ayant l'équipement Imax. Il sera en avant première le 02 avril 2014 à La Géode - Paris.

Bon Plan : le film sera gratuit au Zénith de Caen, le vendredi 6 juin 2014 20h30 et 22h sur présentation d'un billet à retirer à partir du mois de mai auprès du conseil général du Calvados ou de ses partenaires pour cette opération : la région Basse-Normandie et le conseil général de la Manche.

Site officiel : www.DDay-Normandy1944.com



La source: http://www.moh-france.com/dday__normandie_1944__bande_annonce-newsmf-2463.html

Dates Le: 01/02/14 | Auteur Auteur: hight_tower




TOURNAI - Curieux? idéaliste? patriote? Léon Courouble est, d’abord, un espion aux yeux des Allemands qu’il photographieau quotidien.

Livres, expositions, monuments rappellent avec insistance cette phobie de l’espionnage qui caractérise, dans les territoires conquis, les armées d’occupation. Ce Tournaisien a bravé ces interdits et nous apporte des témoignages rarissimes sur cette époque.

De souche tournaisienne

Ce patronyme de «Courouble» est bien connu à Tournai. Ne trouve-t-on pas déjà, au XVIe siècle, un généreux chanoine de ce nom parmi les dignitaires du chapitre?

Au XIXe , ces représentants de la bourgeoisie sont dans le négoce, denrées coloniales, faïences et verreries, lin, aussi officiers de la Garde Civique. À la veille de la Grande Guerre, c’est au 47 de la rue Saint-Brice que gît le giron familial de Léon.

Le père, Alphonse-Émile Courouble est un industriel grand amateur de chasse; la maman, Lucie-Philippine, est issue de la famille des filateurs Boucher. Dans une fratrie qui comptera trois fils, Henri, l’aîné, Albert, le cadet (Henri VIII au tournoi de 1913) naît Léon, le 5 août 1877.

Son décès, survient le 11 août 1929, «après une longue et très cruelle maladie».

Jeu dangereux

Le quotidien de cet industriel reste mal connu. Il est volontaire durant 14-18, mais comment et pourquoi Léon Courouble devient-il cet «engagé volontaire, maréchal des logis dans le corps des interprètes, distingué par l’octroi des Croix de guerre avec palmes et médailles commémorative et de la Victoire?». La réponse de la Reine n’offre qu’hypothèses. Un chiffre sur un casque est indicatif, le 183e régiment n’est créé qu’en 1916.

Dans l’album, acheté en brocante et transmis gentiment au musée d’Histoire militaire, une note bienvenue explique les lieux où s’est caché le photographe: Café du Nord (disparu, coin place Crombez et boulevard des Déportés), 2e étage; Café du Champ de Mars (disparu, coin de l’avenue Montgomery et rue Hennebicq), 1er étage et enfin le passage à niveau, chaussée de Bruxelles, ligne de Mons.

Sont visés trois sites majeurs, surpris au plus tôt en 1916: la Plaine des Manœuvres où les Allemands s’exercent, la gare avec le trafic ferroviaire, les trains vers Mons, principale voie de et vers l’Allemagne.

Même si les conditions sont scabreuses comme en attestent parfois des cadres de fenêtres fermées, les photos sont généralement de très bonne qualité. L’auteur précise qu’il utilise soit un Icarette Zeiss 6 x 6, soit un Voitglander Reflex ainsi qu’un téléobjectif 1.4.5 Heliar.

Ces clichés seront présentés au public lors des expositions du musée d’Histoire militaire.

La source: http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=dmf20140129_00424878

Dates Le: 01/02/14 | Auteur Auteur: hight_tower


TOURNAI - Le gouvernement russe fait démentir qu’il soit question de l’achat de l’usine Pontilof par la maison Krupp.

La «Gazette de Berlin» de midi dit qu’on croit que le Sthathatler d’Alsace-Lorraine sera un prince prussien, vraisemblablement le prince Frédéric Guillaume, fils de l’ancien prince régent de Brunswick, Albert de Prusse.

Le Syndicat général des Voyageurs, Employés, Négociants et Patrons fera célébrer dimanche prochain à 10 h. 1/2 en l’église Saint-Quentin de Tournai, une Messe anniversaire pour ses membres défunts. Les membres se réuniront l’après-midi pour leur banquet annuel, au local Taverne de Cologne.

Depuis quinze jours, de nombreux vols ont été commis au Nord de la commune d’Ellezelles surtout au hameau des Quatre-Vents, la Cocambre, La Haute ainsi que sur le territoire de Schoorine. La gandarmerie de Flobecq recherche activement un individu de Scoorine qui se cache dans la contrée et qui parvient à échapper à toutes les recherches de la police.

Le train direct Tournai-Liège, qui arrive sur la deuxième voie à Namur à 18 h. 29, avait, mercredi, comme les jours précédents, une demi-heure de retard. Le train d’ouvriers n° 1481 partit de la deuxième au lieu de la première voie. Les machinistes renversèrent la vapeur, bloquèrent les freins et les locomotives, des deux trains, qui étaient archibondés, s’arrêtèrent à dix mètres.

M. Thomas, propriétaire à Montclard (F), s’était rendu à la chasse aux sangliers très nombreux dans la région. À un moment donné, croyant apercevoir un sanglier, il fit feu. Quelle ne fut pas son épouvante, en approchant, qu’il avait tiré sur son voisin, M. Fouilloux. Ce dernier, transporté chez lui, est mort des suites de sa blessure.

La source: http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=dmf20140131_00425901

Dates Le: 01/02/14 | Auteur Auteur: hight_tower


La Ville de Dinant a présenté son programme complet des commémorations de la guerre 14-18, vendredi matin. Les événements débuteront par une conférence tenue le 28 février au centre culturel de Dinant.

La ville de Dinant était autrefois un point stratégique pour l’invasion allemande. «Il n’y avait qu’un seul pont pour rejoindre Givet via Dinant. Les Allemands, plus précisément l’armée royale de Saxe, devaient le prendre sans retard sous peine de faire échouer le plan d’invasion », explique le professeur d’Histoire contemporaine Axel Tixhon.

«L’armée s’est heurtée durant plusieurs jours à une résistance qu’elle attribue à de faibles troupes françaises. Des tentatives de pénétrer dans Dinant et de prendre le pont ont échoué le 15 août et la nuit du 21 au 22 août 2014. Puis, le 23 août, le général von Hausen a commandé à ses troupes de massacrer les Dinantais. De nouvelles exactions ont eu lieu les 24 et 25 août. On parle de fusillades et d’exécutions collectives », poursuit-il.

Au total, 674 civils furent exécutés, plus de 400 personnes ont été déportées à Kassel et 80% du patrimoine bâti a été détruit. Ce bilan a par ailleurs valu à Dinant d’être la première ville martyre de Belgique, selon le professeur.

À l’occasion du centenaire de la guerre 14-18, la Ville de Dinant prévoit des pièces de théâtre, des projections de documentaires, des conférences et présentations de livres ainsi que des inaugurations à partir du 28 février. Le programme complet des activités peut être consulté sur le site web de la ville.

La source: http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=dmf20140131_00425968

Dates Le: 01/02/14 | Auteur Auteur: hight_tower


TOURNAI - Il est officiel aujourd’hui que le roi et la reine d’Angleterre iront à Paris au mois d’avril prochain, pour rendre au président Poincaré la visite qu’il a faite officiellement.

En Belgique, le statutaire Paul Dubois vient de terminer une figure de grandeur naturelle, représentant le prince Léopold, et destinée à être exécutée en marbre. La Reine, accompagnée de la comtesse van den Steen de Jehay, dame d’honneur, est allée voir l’œuvre dans l’atelier du sculpteur, qu’elle a vivement félicité.

Nous avons reçu la visite de trois «marcheurs» qui se proposent de faire une promenade… de 40.000 kilomètres: ce sont trois jeunes hollandais du nom de N. Broossman, H. Vastrick et H. van Hout. Bon voyage!

Par arrêté ministériel du 30 janvier 1914, le lieutenant-colonel Sults, du 2e régiment de chasseurs à pied, est nommé membre effectif du conseil de révision de la province de Hainaut, en remplacement du colonel Vinckier, du 1er régiment de ligne, qui est déchargé de ses fonctions.

Dimanche prochain, à 9 heures, à l’école communal de garçon de Deux-Acren, conférence par M. Haustrate. – Sujet: les aliments de la ferme. Ce sujet important amènera beaucoup d’auditeurs.

Comme suite aux démarches de la députation catholique de Tournai-Ath, M. le ministre des postes a décidé d’établir prochainement le service télégraphique à la sous-perception des postes de Bois-de-Lessines.

Le match Racing Tournai-Union Tournai de division III, qui devait se jouer le 18 janvier, a été fixé de commun accord ce 1er février. Le match se jouera à 2 h. 1/2 au terrain du Racing, rue de la Culture.

La source: http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=dmf20140131_00426114

 1  2  »